Voler votre Age


67 vols en 1 heure 20 minutes pour Eric Dufour
par Élisabeth Guérin

50 flights
Éric Dufour en atterrissage,
lors de sa série de 67 vols
 Atteindre 50 ans, c'est toujours quelque chose de spécial et il voulait voir comment "vieux" il était vraiment en tentant de voler son âge avec le même nombre de vols dans une même journée.

De type sportif, Éric s'est toujours tenu en bonne forme physique, entre autres de par sa passion et son métier d'instructeur de paramoteur depuis 1992. 

Les défis ne sont pas nouveaux pour lui et il voulait voir si 50 vols en une même journée était possible.  Il savait pouvoir le faire, mais était-ce quelque chose de facile à réaliser ?

Deux semaines avant son anniversaire,  avec un seul élève au champs et quelques pilotes présents, il a décidé de faire un tour de pratique. 
 

L'objectif étant de faire de 10 à 15 vols rapidement afin de vérifier si c'était une pure folie ou bien un beau challenge à réaliser.  Le vent était parfait à 3mph, permettant ainsi de beaux décollages face à la voile.

Avec sa petite voile Silex de l'époque et son SD125, à 5,550'ASL, à Albuquerque, au Nouveau Mexique, il a entrepris son essai avec 6 litres d'essence. 

Dufour a débuté avec 10 vols, pour continuer à 15 sans arrêt et puis 20 vols.  Tous les vols ont été complets, soit le décollage, la montée pour s'asseoir dans la sellette, faire un 360 et retour pour un atterrissage face au vent.
      

Une fois le 50ième vol complété, il a décidé d'en faire un dernier juste au cas, afin de s'assurer qu'il en avait bel et bien réussi 50.  Il a manqué d'essence à son 51ième vol, alors qu'il atterrissait.

Monte Fleming a alors lancé: ''Pourquoi pas 66?  66 représente le club de paramotoristes du Nouveau Mexique: "Route 66 Flyers".  Alors Éric a demandé de l'essence et s'est remis à décoller. 

À 50 ans, 67 vols en 1h20 minutes, aucun gonflage manqué et décollage manqué.  Que de beaux atterrissages en douceur et bien sûr, sur les pieds. 

Bien que fatigué, Éric Dufour aurait pu continuer mais il n'y avait plus de défi pour lui car quelqu'un quelque part battra facilement ce record.  Le vrai défi pour chaque pilote serait de pouvoir voler son âge au moins une fois. 

Mais attention les jeunes!  Voler son âge n'est pas aussi facile qu'on le croit car il faut choisir la journée idéale et avoir la bonne technique. 

Les records sont là pour être battus, alors qui est le prochain ?
 

Témoins:
Monte Fleming, pilote du Colorado

Tom Putsky, pilote du Nouveau Mexique
Denzel Thompson, pilote du Nouveau Mexique
Eugen Schussman, pilote de l'Allemagne


 

À son 50ème vol, Dufour a fait un décollage sans les mains.


Photos de Monte Fleming


David Bradley du Canada a lui aussi volé son âge (son récit en anglais)